par Céline MICHEL    Le mercredi 6 avril 2022 à 16h30

C’est toujours durant les crises qu’émergent pour chacun les questions essentielles. C’est durant les crises que l’homme est forcé de penser ses priorités et de réfléchir plus intensément au sens qu’il donne à ses actions.

Durant les crises récentes, il est apparu que dans les entreprises, bien avant la réussite professionnelle ou financière, c’était le bien-être au travail qui constituait la véritable priorité.

C’est toujours durant les crises qu’émergent pour chacun les questions essentielles. C’est durant les crises que l’homme est forcé de penser ses priorités et de réfléchir plus intensément au sens qu’il donne à ses actions.

Ainsi, durant les crises récentes, il est apparu que dans les entreprises, bien avant la réussite professionnelle ou financière, c’était le bien-être au travail qui constituait la véritable priorité, avec notamment une attention accrue portée à l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, les bonnes relations de travail ou le sentiment d’être utile et entendu…
Dès lors, comment les managers peuvent-ils accompagner ces prises de conscience et encourager le bien-être au travail pour toujours garantir la mobilisation de leurs collaborateurs ? Nous vous proposons ici quelques bonnes pratiques :

 

Moduler les emplois du temps : 

Le développement du télétravail, ainsi que la démocratisation des logiciels de management de projets, permettent aujourd’hui de proposer des emplois du temps quasiment à la carte à chaque collaborateur. Toutefois, attention à bien peser et mesurer la répartition équitable de la charge de travail et à bien maintenir de nombreux temps de travail en commun (et en réel) pour ne pas rompre le lien avec le terrain. En effet, ces modulations d’emplois du temps doivent aider chaque collaborateur à optimiser son équilibre vie perso/vie pro. Elles ne doivent en aucun cas désorganiser la structure et, à terme, désengager chacun. Un manager reste le responsable d’une équipe. Il n’est pas responsable d’électrons libres gravitant autour d’un projet : il fait vivre une équipe de travail, en tire le meilleur et démontre chaque jour qu’on est plus fort ensemble que seul. Ne l’oublions pas.

 

Organiser les équipes sur les préférences relationnelles : 

Des outils d’analyse des profils relationnels, comme notre solution Aptiris (un peu de publicité ne fait jamais de mal !), offrent aux managers de formidables possibilités pour optimiser la composition des équipes de travail. On le sait, les mauvaises relations professionnelles (allant de la simple incompatibilité à la toxicité) constituent un poison silencieux dans chaque organisation. Faire s’accorder entre eux des profils relationnels complémentaires est une mission fondamentale et parfaitement possible pour tout manager. N’hésitez surtout pas à nous questionner à ce sujet : il nous passionne et en avons fait notre cœur de métier depuis plus de 30 ans.

 

Impliquer vos équipes dans votre démarche d’amélioration du bien-être au travail : 

Toutes les actions vertueuses que vous pourrez mettre en œuvre pour améliorer l’environnement de travail de vos collaborateurs doivent être l’occasion d’échanger avec vos équipes et de les impliquer. Autant joindre l’utile à l’agréable, non ? Si, comme vu plus haut, vous entendez moduler les emplois du temps ou aider chacun à travailler avec des profils relationnels compatibles, profitez-en pour échanger avec chacun à ces sujets. Impliquez chaque collaborateur dans votre démarche. Attention à ne pas organiser de grandes concertations où les forts caractères et les fortes personnalités sortiront toujours gagnants. Impliquez chacun de manière individuelle, le bien-être passe par là. Écoutez et entendez chacun. Adaptez-vous autant que possible aux problématiques de chacun. Votre management doit subtilement prendre en compte chacun mais bien assurer la cohésion d’ensemble. Le management est un art délicat qui impose subtilité et complexité.

 
Crédit photo : Canva Studio/Pexels

2022-04-06T17:05:40+02:00